le Dimanche 23 juin 2024
le Mercredi 5 juin 2024 8:00 | mis à jour le 6 juin 2024 17:51 Communauté

Pour une main-d’œuvre plus inclusive et diversifiée

Plus d’une vingtaine d’entreprises ont participé à l’événement de réseautage et ont pu être sensibilisées aux avantages d’embaucher des personnes ayant des capacités diverses. — Crédit : Courtoisie
Plus d’une vingtaine d’entreprises ont participé à l’événement de réseautage et ont pu être sensibilisées aux avantages d’embaucher des personnes ayant des capacités diverses.
Crédit : Courtoisie
La Nunavummi Disabilities Makinnasuaqtiit Society (NDMS) a organisé le 21 mai dernier la toute première édition d’un événement visant à offrir la possibilité aux personnes vivant avec des limitations de rencontrer différents employeurs. Plus d’une vingtaine d’entreprises ont participé à l’événement de réseautage et ont pu être sensibilisées aux avantages d’embaucher des personnes ayant des capacités diverses.
Pour une main-d’œuvre plus inclusive et diversifiée
00:00 00:00

L’initiative de la NDMS visait à faire tomber les barrières et créer une société plus inclusive pour tous.

Cette journée se voulait une façon d’aider les Nunavummiut vivant avec des limitations à trouver et à conserver un emploi qui convient à leurs capacités, tout en donnant aux employeurs les compétences nécessaires pour créer des milieux de travail inclusifs.

L’initiative de la NDMS visait à faire tomber les barrières et créer une société plus inclusive pour tous.

Crédit : Courtoisie

Une première édition réussie

Ce salon de l’emploi représentait un grand événement et constituait le premier du genre pour l’organisation.

« Nous sommes satisfaits de la façon dont cela s’est passé et du nombre de personnes intéressées à apprendre et à partager sur l’emploi inclusif. Nous avons eu plus de 50 participants au total des départements du gouvernement du Nunavut, de la ville d’Iqaluit, du collège de l’Arctique, d’organisations, de défenseurs, de bénévoles et de chercheurs d’emploi. Nous sommes reconnaissants à la députée, Lori Idlout, et à nos collègues présentateurs de nous avoir aidés à faire de cet événement un succès », souligne d’entrée de jeu Lisa Spencer, gestionnaire des communications à la Nunavummi Disabilities Makinnasuaqtiit Society.

L’atelier offert, qui était aussi disponible en ligne, était ouvert à tous.

La diversité et l’inclusion, les obstacles à l’emploi, les droits en matière d’emploi, les mesures d’adaptation ainsi que le mentorat étaient parmi les thèmes abordés.

L’atelier a aussi permis de répondre à des questions telles que « Comment créer une culture de soutien en milieu de travail ? » et « Comment réseauter ? ».

Ayant récolté des commentaires favorables à la fin de la journée, la NDMS espère organiser d’autres événements comme celui-ci à l’avenir.

Parmi les réussites de l’activité, une personne a obtenu un emploi et quelques autres se sont vu promettre d’être embauchées grâce au succès du réseautage.

Des Iqalummiut ont participé à l’événement à la dernière minute, mais ont tout de même pu déposer leur curriculum vitae aux employeurs présents.

« Nous sommes reconnaissants pour la positivité. Nous sommes également reconnaissants de la volonté des Nunavummiut de réduire les obstacles et d’améliorer l’inclusion », affirme Lisa Spencer.

Des difficultés qui persistent

Lisa Spencer souligne la difficulté à trouver un emploi qui répond adéquatement au coût de la vie élevé associé au Nord alors que de nombreux Nunavummiut qui font l’expérience de limitations ont recours à l’aide sociale.

« Il y a de l’ouverture en ce sens qu’il y a une priorité d’embauche au Nunavut, mais elle est moins axée sur le handicap qui est, à notre avis, un problème et que nous espérons changer avec des événements comme ce salon de l’emploi », affirme-t-elle.

En augmentant le nombre de candidats potentiels pour pourvoir un poste, une entreprise augmente ses chances de trouver la bonne personne.

« L’embauche inclusive appuie également l’embauche des Inuit. Il s’attaque à d’importantes lacunes en matière de disparité. Les personnes confrontées à des obstacles ont vécu des expériences précieuses qui améliorent les compétences en milieu de travail », ajoute Lisa Spencer.   

Une grande capacité d’adaptation, la créativité, l’empathie, la détermination, la résilience et l’innovation font partie des atouts professionnels des personnes vivant avec des limitations.  

« L’embauche inclusive aide la communauté et démontre qu’une entreprise se soucie de ses employés. Par-dessus tout, c’est la bonne chose à faire », lance simplement la gestionnaire des communications.

Dans le cadre de ses activités, la NDMS offre un certain nombre de mesures de soutien à l’emploi pour les personnes présentant des limitations.

En plus de fournir de l’aide pour la rédaction de curriculum vitae, l’organisation apporte son support pour différents éléments tels que la maîtrise de l’informatique, la recherche d’emploi et peut aussi plaider en faveur de mesures d’adaptation.

La NDMS fournit également un soutien financier pour les coûts associés à un emploi comme les bons de taxi, la garde d’enfants, les vêtements de travail et les certifications, en plus d’accompagner les employeurs à accéder à une subvention salariale.