le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 8 mai 2024 8:00 Actualités

Des mamans de Qikiqtani et de Kitikmeot reçoivent un bon coup de pouce

Le gouvernement du Nunavut s’est associé à la Qupanuaq et l’Arctic Children and Youth Foundation ainsi qu’à la Kitikmeot Friendship Society pour lancer son nouveau programme de don de moïses. — Crédit : Gouvernement du Nunavut
Le gouvernement du Nunavut s’est associé à la Qupanuaq et l’Arctic Children and Youth Foundation ainsi qu’à la Kitikmeot Friendship Society pour lancer son nouveau programme de don de moïses.
Crédit : Gouvernement du Nunavut
Le gouvernement du Nunavut s’est associé à la Qupanuaq et l’Arctic Children and Youth Foundation ainsi qu’à la Kitikmeot Friendship Society pour lancer son nouveau programme de don de moïses. Destinée aux femmes étant à leur troisième trimestre de grossesse ou aux nouvelles mamans d’un poupon de deux mois ou moins, l’initiative a permis la distribution d’un total de 205 moïses au cours du mois de mars et avril 2024.

En mars 2023, le ministère de la Santé du Nunavut a lancé la campagne de sensibilisation au sommeil sécuritaire du bébé dans l’objectif de promouvoir des pratiques de sommeil sécuritaires et de réduire le risque de décès liés au sommeil chez les nourrissons.

Puis, en mars 2024, toujours dans le cadre de cette campagne, la distribution de trousses de bien-être pour les nouveau-nés comprenant un sac à couches, divers produits pour bébés et des ressources éducatives a débuté.

Depuis le mois de mars, la distribution de trousses de bien-être pour les nouveau-nés comprenant un sac à couches, divers produits pour bébés et des ressources éducatives a débuté.

Crédit : Gouvernement du Nunavut

Pour que tous aient accès au même départ

« La recherche et la collecte de données ont indiqué la nécessité d’améliorer la sensibilisation, l’éducation et les ressources pour lutter contre les décès liés au sommeil des nourrissons, y compris le syndrome de mort subite du nourrisson au Nunavut. La sensibilisation et l’éducation concernant les pratiques de sommeil sécuritaires sont essentielles à la santé et à la sécurité du nourrisson », indique d’entrée de jeu Margaret Piercey, spécialiste de la promotion de la santé au ministère de la Santé du Nunavut.

Le programme de moïses soutient les services prénatals et postnatals pour s’assurer que tous les bébés du Nunavut ont le meilleur départ possible dans la vie.

Lancé en mars 2024, ce programme est possible grâce aux partenariats avec des organisations des régions de Qikiqtani et de Kitikmeot.

Le ministère de la Santé participe actuellement au processus d’identification de partenaires stratégiques pour la région de Kivalliq.

En plus de permettre de s’assurer que les nouveau-nés ont un endroit sûr et confortable pour dormir, l’initiative soulage de l’obligation financière pour les parents d’acheter un lit pour leur nourrisson.

Les femmes intéressées peuvent faire une pierre deux coups en s’inscrivant au Programme de mieux-être des nouveau-nés et au Programme de moïse de façon simultanée. 

Les moïses, approuvés par Santé Canada, sont commandés sur une base trimestrielle et distribués par les centres de santé locaux dans chaque communauté. 

En plus des 205 moïses, le ministère de la Santé a distribué 217 trousses de bien-être des nouveau-nés en mars et avril 2024.

Sensibiliser pour modifier les comportements

Le ministère de la Santé travaille avec le personnel infirmier et les fournisseurs de soins de santé de tout le territoire pour accroître la formation et les connaissances sur les pratiques de sommeil sécuritaires.

Le personnel reçoit du perfectionnement professionnel sur le sujet au moyen d’un webinaire de formation en ligne et d’un outil d’enseignement interactif doté de ressources pour les aider à soutenir les parents et les fournisseurs de soins des jeunes enfants.

« Nous croyons que ces efforts se traduiront par des familles en meilleure santé et donneront à tous les enfants du Nunavut un bon départ dans la vie », déclare Margaret Piercey.

La sensibilisation et l’éducation concernant les pratiques de sommeil sécuritaires sont essentielles à la santé et à la sécurité du nourrisson, alors que de nombreux parents partagent leur lit avec leur bébé.

« Bien que le partage du lit ne soit pas recommandé, certaines personnes choisissent de partager le lit pour des raisons personnelles et culturelles. Il existe des moyens d’aider à rendre le partage du lit plus sûr et les ressources sont maintenant disponibles par l’entremise du ministère de la Santé pour guider les parents sur les pratiques plus sécuritaires », souligne Margaret Piercey.

Pour le sommeil le plus sécuritaire, le ministère de la Santé rappelle qu’un bébé devrait dormir seul, en position sur le dos, dans un moïse sans objets et approuvé par Santé Canada. 

La surchauffe et l’exposition à la fumée, y compris la fumée secondaire, font partie des facteurs augmentant le risque de décès lié au sommeil.

L’accompagnement après la naissance

À la suite de leur congé de l’hôpital, les femmes Nunavummiut ayant donné naissance sont vues deux ou trois jours plus tard, puis un autre suivi est réalisé après deux et six semaines.

Les naissances hors territoire et les retards pour les retours dans la communauté peuvent cependant causer des difficultés dans la planification de la première visite.

À la naissance, les enfants sont également inscrits au programme territorial de vaccination des enfants et d’évaluation du bien-être des bébés, qui comporte des visites fréquentes tout au long de la vie d’un enfant, à partir de la naissance et jusqu’à l’école maternelle et secondaire.

« Ces évaluations et visites visent à évaluer le développement physique, cognitif et social des enfants à intervalles réguliers », résume Margaret Piercey.