le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 24 avril 2024 10:00 | mis à jour le 25 avril 2024 14:58 Arctique

Les Jeux d’hiver de l’Arctique s’engagent dans la réconciliation

Le Comité international des Jeux d'hiver de l’Arctique a intégré l'appel à l'action 91 du rapport final de la Commission de la Vérité et la Réconciliation. — Crédit : Nelly Guidici
Le Comité international des Jeux d'hiver de l’Arctique a intégré l'appel à l'action 91 du rapport final de la Commission de la Vérité et la Réconciliation.
Crédit : Nelly Guidici
Le 13 mars dernier, trois jours après la cérémonie d’ouverture des Jeux d’hiver de l’Arctique dans la vallée Mat-Su en Alaska, le Comité international des Jeux d’hiver de l’Arctique (Arctic Winter Game International Committee – AWGIC) a fait une annonce importante et significative.

Alors que les prochains Jeux auront lieu à Whitehorse au Yukon en 2026, le comité a annoncé s’engager à respecter l’appel à l’action no 91 du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

L’appel à l’action no 91 invite les responsables et les pays hôtes d’évènements sportifs internationaux à veiller à ce que les protocoles territoriaux des peuples autochtones soient respectés, ainsi qu’à ce que les collectivités autochtones locales participent à tous les aspects de la planification et de la participation à de tels évènements.

Cette décision a été prise avant la tenue des Jeux d’hiver de l’Arctique 2024 à Mat-Su, et souligne la volonté de l’AWIG de promouvoir la réconciliation, la compréhension et le respect au sein de l’organisation des Jeux d’hiver de l’Arctique dans le futur.

« Les Jeux d’hiver de l’Arctique ont toujours eu pour but de rassembler les communautés par le biais du sport et des échanges culturels », a déclaré John Flynn, ancien président de l’AWIG.

« Nous reconnaissons le riche héritage culturel et les contributions des peuples autochtones aux Jeux et au nord circumpolaire dans son ensemble. Il est impératif que nous intégrions les principes de réconciliation dans tous les aspects de notre planification afin de garantir que les Jeux continuent à servir de plateforme pour l’unité et la compréhension », poursuit-il.

Dans cette optique, « les perspectives, les connaissances et les pratiques autochtones seront intégrées dans la planification et l’exécution des futurs évènements des Jeux d’hiver de l’Arctique. »

La Société hôte des Jeux d’hiver de l’Arctique 2026 est en train d’élaborer un plan d’ensemble de l’évènement. Dans le cadre de ce processus, elle a déjà entamé un dialogue constructif avec divers gouvernements et organisations des Premières Nations, telles que le Conseil des Premières Nations du Yukon, la Première nation de Kwanlin Dün et le gouvernement du Conseil des Ta’an Kwäch’än.

« [Nous nous] engageons à faire en sorte que les perspectives, les voix et le riche patrimoine culturel des autochtones soient non seulement reconnus, mais aussi activement intégrés à chaque étape de la planification et de l’exécution, depuis la phase actuelle de planification jusqu’à l’apogée des Jeux », explique Elizabeth Priest, coordinatrice intérimaire du marketing et de la communication au sein de l’AWIG.

La ville de Whitehorse est située sur les territoires traditionnels du Conseil des Ta’an Kwäch’än et de la Première nation de Kwanlin Dün.