le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 10 avril 2024 13:00 | mis à jour le 10 avril 2024 13:08 Actualités

Le harfang des neiges, un symbole à connaître et à reconnaître

Le nouveau logo de l’IIKELC permet d’identifier les personnes qui ont suivi un atelier d’intervention sur le suicide. — Crédit : Embrace Life Council
Le nouveau logo de l’IIKELC permet d’identifier les personnes qui ont suivi un atelier d’intervention sur le suicide.
Crédit : Embrace Life Council
L’Isaksimagit Inuusirmi Katujjiqatigiit Embrace Life Council (IIKELC) a présenté le 13 mars dernier son nouveau logo qui permet d’identifier les personnes qui ont suivi un atelier d’intervention sur le suicide. L’œuvre d’art intitulée « Gardien de la communauté » symbolise un message de sécurité, d’espoir et de soutien pour les Nunavummiut.

Sept nouvelles personnes ont reçu une formation de l’IIKELC les 9 et 10 mars derniers pour intervenir dans le domaine de la prévention du suicide et peuvent désormais être reconnues grâce au logo du harfang des neiges.

Le symbole, qui est placé sur des articles tels que des tasses, des autocollants ou des sacs, véhicule les messages « C’est normal de me parler », « Je suis là pour toi », « Je suis là pour t’écouter », « Je veux t’aider » et « Tu es en sécurité avec moi ».

Des formations pour tous

Le nouveau logo de l’IIKELC a été développé et créé par les membres de l’organisation avec l’aide de l’artiste Becky Kilabuk.

On y voit un harfang des neiges dans un ciel bleu accompagné d’épilobes. Le dessin est entouré de gens qui représentent les communautés du Nunavut.

« Le symbole est destiné aux membres de la communauté pour reconnaître que la personne qui détient le symbole est une personne digne de confiance avec qui on peut discuter de questions de suicide ou de tout problème qui pourrait conduire à la détresse », explique Tooma Laisa, gestionnaire de programmes et responsable des communications à l’Isaksimagit Inuusirmi Katujjiqatigiit Embrace Life Council.

Ouvertes à tous et offertes gratuitement, les deux formations en intervention du suicide qui mènent à recevoir le symbole du « Gardien de la Communauté » sont ASIST Uqaqatigiilluk ! (Talk About It !), et Reach OUT.

Les principaux thèmes abordés dans ces formations sont la façon de soutenir une personne qui a des sentiments de détresse ou des pensées suicidaires ainsi que les ressources qui peuvent être disponibles pour la supporter.

Les façons de prendre soin de soi ainsi que les sentiments vécus par une personne qui est en détresse ou qui présente des pensées suicidaires sont aussi discutés.

« Beaucoup de gens ont déjà une expérience personnelle de soutien concernant la prévention du suicide et les formations sont là pour faciliter l’apprentissage des outils, mais les individus peuvent avoir leur propre façon de soutenir efficacement les autres », précise Tooma Laisa.

L’IIKELC travaille à présent à partager le symbole avec les communautés du territoire afin qu’il soit reconnu du plus grand nombre de personnes possible.

À vos créations !

Organisé depuis de nombreuses années, l’IIKELC a aussi lancé le 18 mars dernier son concours annuel d’art sur la santé mentale qui remettra un total de 12 prix aux artistes s’étant le plus démarqués.

Les Nunavummiut ont jusqu’au 26 avril 2024 pour créer des œuvres d’art qui ont un sens pour eux-mêmes et pour les autres et qui inspirent le bien-être dans les collectivités.

Cette année, le thème à l’honneur est la « Connexion » et peut faire référence par exemple à une personne ou à une chose qui nous fait sentir connecté.

Les participants sont classés en quatre catégories d’âge, soit les 9 à 13 ans, les 14 à 18 ans et les 19 ans et plus.

Les enfants de 4 à 8 ans sont aussi invités à participer au concours en réalisant un coloriage.

Les œuvres soumises seront évaluées par quatre juges possédant une expertise en art et/ou en santé mentale et les trois meilleures œuvres dans chacune des quatre catégories seront déclarées gagnantes.

Toutes les informations au sujet du concours peuvent être consultées sur le Web.