le Jeudi 23 mai 2024
le Mercredi 13 mars 2024 13:10 | mis à jour le 27 mars 2024 15:01 Local

De quoi tu parles de Franco-Nunavois?

  Crédit : Courtoisie
Crédit : Courtoisie
Marc-Antoine Joly et Nicholas Monette, animateurs du podcast « De quoi tu parles de ? », ont profité de leur récent séjour à Iqaluit pour aller à la rencontre de quatre francophones d’ici.

Franco-Ontariens d’origine, Marc-Antoine Joly et Nicholas Monette sont d’abord venus à Iqaluit dans l’objectif de réparer des problèmes techniques à la radio CFRT 107.3 FM.

Ayant à cœur que les Franco-Nunavois puissent réécouter leur station de radio le plus rapidement possible, ils se sont mis au travail dès leur arrivée et ont pu profiter du reste de leur séjour pour réaliser un atelier, faire des entrevues et même, jouer les touristes.

Qualifiant leur expérience d’inoubliable, le duo a été conquis par le paysage de la toundra, la connexion avec la nature et l’accueil chaleureux des Iqalummiut.

Crédit : De quoi tu parles de?

Faire connaître Iqaluit

Marc-Antoine Joly et Nicholas Monette souhaitaient maximiser leur séjour sur le territoire.

« On s’est dit que ce serait une belle opportunité pour non seulement venir arranger les problèmes techniques de la radio, mais aussi de pouvoir rencontrer des gens d’ici, d’en apprendre davantage puis évidemment de les faire connaître à nos auditeurs parce qu’on n’a pas la chance à chaque jour de parler à des gens d’Iqaluit, surtout pas en présentiel », explique Marc-Antoine Joly.

Le duo en a profité pour créer quatre épisodes pour la radio CFRT 107.3 FM en rencontrant des personnalités de la communauté, soit Simon Houle, Émilie Tremblay-Séguin, Arthur Lagacé et Louis Honoré Kamdem. Ces épisodes sont également diffusés en semaine à Unique FM, la radio francophone à Ottawa, pour souligner le Mois de la francophonie.

« De voir qu’il y a vraiment une communauté riche qui s’entraide beaucoup, c’est très intéressant », souligne Nicholas Monette.

Les animateurs désiraient réaliser ce podcast non seulement pour les Iqalummiut, mais aussi dans un objectif de faire rayonner le parcours de ces personnes auprès de leurs auditeurs.

Disponible depuis le 11 mars sur les diverses plateformes numériques, cet épisode hors-série d’une durée de 2 heures, entièrement dédié à leurs aventures à Iqaluit, souligne la production de leur 100e balado.

Durant leurs quelques journées passées sur le territoire, les deux animateurs ont réalisé un atelier de radio auprès de trois jeunes franco-nunavois.

Crédit : Gabrielle Poulin

Partager ressources et connaissances

Durant leurs quelques journées passées sur le territoire, les deux animateurs ont aussi réalisé un atelier de radio auprès de trois jeunes, Arthur Lagacé, Inez Canil et Jayme Lee Lessard.

« Vu qu’ils savaient déjà comment opérer plusieurs choses, on a eu la chance de faire vraiment un atelier spécifique pour eux, voir les techniques d’animation, voir les techniques de montage; donc de vraiment faire un atelier modelé à eux autres », indique Nicholas Monette.

Les trois jeunes passionnés de radio ont aussi pu en apprendre davantage sur les fonctionnalités des ajouts venant d’être réalisés, ce qui leur permettra éventuellement de faire du direct.

Marc-Antoine Joly et Nicholas Monette, qui ont l’habitude de donner des ateliers, apprécient le faire auprès de la jeunesse pour leur démontrer ce qui est fait, ce qu’il est possible de faire et ouvrir leurs horizons.

Pour eux, il s’agit d’une façon de montrer que des emplois un peu moins conventionnels sont accessibles.

« Je pense que c’est important d’avoir une relève justement en milieu francophone pour la technique, les arts, la musique, le théâtre ou la scène en général, pour pouvoir continuer ce cercle culturel-là qu’on continue à bâtir. Je pense que c’est super important de partager cette passion avec des gens pour qu’éventuellement, ils puissent faire eux-mêmes leurs ateliers et partager leurs connaissances à la nouvelle génération », affirme Marc-Antoine Joly.  

Passer un bon moment en gang !

À l’écoute de leur podcast, Marc-Antoine Joly et Nicholas Monette souhaitent que les gens se sentent comme s’ils font partie de l’émission; un peu comme s’ils étaient réunis autour d’un feu de camp entre amis ou autour d’une table de cuisine.

« C’est d’inviter les gens dans ces rencontres-là, de juste vivre ça en gang et d’espérer les divertir et les faire rire pendant tout ça », résume Nicholas Monette.

Leur secret : poser des questions, écouter et laisser la conversation aller en évitant de s’en tenir à tout prix à ce qui a été préparé.

« Quand on est dans une formule comme ça, j’ai l’impression que les gens se sentent plus décontractés, donc souvent ils vont parler peut-être plus loin et en profondeur de leurs projets, des trucs qui les font tripper. Je pense que ça fait une meilleure entrevue que de juste poser les fameuses questions que tout le monde pose », ajoute Marc-Antoine Joly.

Musiciens, humoristes, comédiens, photographes, producteurs, techniciens de son, auteurs-compositeurs-interprètes… les champs d’expertise des invités du podcast sont variés. Mais le dénominateur commun demeure toujours le même : ce sont des gens qui travaillent dans la francophonie.

Les animateurs aiment également mettre de l’avant ceux qui brillent dans l’ombre.

« De montrer et de valoriser ces gens-là au niveau national, je pense que c’est vraiment un de nos mandats, de montrer toutes les choses qui se font aussi en francophonie », explique Nicholas Monette.

Ayant débuté leur projet en septembre 2023 en invitant des gens qu’ils connaissaient personnellement, le duo formule maintenant des demandes auprès de personnes ne faisant pas partie de leur réseau.

« Tout le monde dit oui ! On ne sait pas pourquoi exactement! », rigole Marc-Antoine Joly.

Ayant en main une recette gagnante et un rythme soutenu de production de quatre épisodes par semaine, Marc-Antoine Joly et Nicholas Monette se souhaitent maintenant la réalisation de 100 nouveaux épisodes de leur podcast « De quoi tu parles de ? ».