le Jeudi 23 mai 2024
le Mercredi 31 janvier 2024 13:33 | mis à jour le 27 février 2024 16:29 Local

On bouge en groupe à Iqaluit !

  Courtoisie Tina Mandeya
Courtoisie Tina Mandeya
Le Service des Loisirs d’Iqaluit propose une foule d’activités de conditionnement physique tout au long de la semaine pour faire bouger la communauté. La Ville s’efforce de rendre sa programmation abordable afin que l’aspect financier ne devienne pas un frein à un mode de vie actif.

Les intervalles avec la corde à sauter, l’entraînement à vélo, l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT), les cordes ondulatoires, la barre fitness, le step, les abdos à l’épreuve, le yoga; le choix d’entraînement ne manque pas au Centre aquatique d’Iqaluit.

Le personnel des loisirs de la Ville est constamment à la recherche de nouvelles activités afin d’offrir à sa communauté une offre variée.

Plusieurs des cours proposés sont offerts sur l’heure du dîner, venant cibler une clientèle de professionnels travaillant de 9h à 17h.

Tina Mandeya est instructrice et enseigne le cours de step tous les mardis midi au Centre aquatique.

Courtoisie Tina Mandeya

Suivre les tendances

« L’équipe adopte une approche fondée sur la recherche pour le processus de prise de décision, en identifiant les tendances en matière de condition physique, à travers le pays, et en intégrant des cours similaires dans l’offre d’activités », explique Aleksey Cameron, gestionnaire des communications et du service à la clientèle à la Ville d’Iqaluit.

Le calendrier d’activités offertes par le Service des Loisirs demeure assez semblable tout au long de l’année, à l’exception de la période estivale.

Tina Mandeya est instructrice et enseigne habituellement le step tous les mardis de 12h15 à 12h45. 

Elle propose ce cours depuis près d’un an, mais navigue dans le domaine du conditionnement physique depuis de nombreuses années.

Le cours de step jouit d’une grande popularité en accueillant 16 participants lors d’une journée achalandée, ce qui représente la capacité maximale.

Lors d’une journée plus tranquille, de 4 à 6 personnes sont présentes.

« C’est un cours cardio intense, mais adapté aux débutants et au niveau avancé. Les gens sortent toujours de la classe trempés de sueur », indique Tina Mandeya.

Il lui arrive également d’être responsable de l’entraînement HIIT.

« La forme physique a toujours été ma passion et mon exutoire de santé mentale. Je m’entraîne un minimum de cinq jours par semaine. J’ai aussi couru à l’extérieur dans les températures glaciales de moins de -40° C ici à Iqaluit. Je crois que ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort », exprime Tina Mandeya.

Du côté de la piscine, un large éventail de programmes pour tous les âges et toutes les capacités de natation sont offerts.

Cela comprend des plages horaires réservées aux aînés, d’autres pour les parents et les tout-petits ainsi que de la nage en longueur pour les adultes, des bains libres pour tous, des bains libres familiaux ainsi que l’aquaforme.

« Les résidents peuvent s’attendre à voir des leçons de natation réintroduites dans l’horaire du Centre aquatique cette année », précise Aleksey Cameron.

À la journée ou au mois ?

Diverses options de paiement s’offrent aux Iqalummiut qui fréquentent le Centre aquatique et chacun peut juger ce qui lui convient le mieux.

Pour les adultes qui vont à la piscine ou au centre de conditionnement physique, les frais sont de 12 $ l’utilisation.

Un laissez-passer journalier est aussi disponible au coût de 17,50 $ et permet à l’utilisateur de faire plusieurs activités dans la même journée.

Un résident qui fréquente plus assidument le Centre aquatique peut se procurer un laissez-passer mensuel pour adultes donnant accès à la piscine et au centre de conditionnement physique pour la somme de 105 $.

« Si un adulte utilise la salle de gym et/ou la piscine neuf fois ou plus en un mois, alors un laissez-passer mensuel est suggéré », estime Aleksey Cameron.

La Ville affirme être toujours à la recherche de façons nouvelles et novatrices de s’assurer d’offrir à ses citoyens un espace pour l’activité physique.

« Le personnel recherche constamment les tendances pour s’assurer que nos offres sont à égalité avec le reste du pays. Nous offrons une programmation inclusive et faisons de notre mieux pour la rendre abordable pour tous », conclut Aleksey Cameron.

IJL — Réseau.Presse — Le Nunavoix