le Jeudi 23 mai 2024
le Mercredi 17 janvier 2024 13:00 | mis à jour le 28 février 2024 10:31 Local

Le centre alimentaire Qajuqturviik forcé d’augmenter ses prix

La boîte d’aliments Piruqtuviniit contient chaque semaine de 18 à 20 différents types de fruits et légumes. — Crédit : Rachel Blais
La boîte d’aliments Piruqtuviniit contient chaque semaine de 18 à 20 différents types de fruits et légumes.
Crédit : Rachel Blais
Se devant de composer avec l’augmentation du coût des aliments et étant soucieux de la poursuite de son programme, le centre Qajuqturviik annonce une hausse du prix de sa boîte alimentaire Piruqtuviniit. Consciente du contexte économique difficile, l’organisation a tenté de repousser l’annonce du nouveau prix fixé à 85 $ le plus longtemps possible.

La boîte d’aliments Piruqtuviniit contient chaque semaine de 18 à 20 différents types de fruits et légumes, ce qui représente généralement assez de produits pour répondre aux besoins hebdomadaires d’une famille de quatre personnes.

Selon les nouveaux tarifs en vigueur depuis la nouvelle année, il est possible d’ajouter des œufs à sa boîte pour une facture totale de 91 $.

Alors qu’en janvier 2022, ce sont en moyenne 48 boîtes par semaine qui ont été distribuées, ce nombre a bondi à 118 au cours des semaines de décembre 2023.

L’objectif du centre alimentaire Qajuqturviik demeure de soutenir la communauté en veillant à ce que tout le monde, quel que soit son revenu, ait accès à des aliments sains.

Soutenir la communauté : l’objectif premier

La dernière fois que l’organisation avait procédé à l’augmentation du prix de sa boîte Piruqtuviniit remonte à septembre 2021.

Depuis ce temps, le centre alimentaire Qajuqturviik n’a pas échappé à la hausse fulgurante du prix des aliments.

Dans l’ensemble, les fruits et légumes les plus couramment achetés ont subi une augmentation de plus de 60 % depuis septembre 2021.

Par exemple, une caisse de bananes qui coûtait 19 $ à l’époque revient maintenant à 45 $ et une douzaine de choux-fleurs qui pouvaient être achetés pour 25 $ vaut à présent 43 $.

À cela s’ajoute entre autres la hausse des coûts d’expédition, de main-d’œuvre, d’assurance et de livraison.

« Notre objectif principal est le bien-être de la communauté, pas le profit. Le programme fonctionne selon un modèle “payez ce que vous pouvez”, ce qui nous permet de maintenir les coûts aussi bas que possible et de transmettre ces économies aux membres de notre communauté », explique Rachel Blais, directrice du centre alimentaire Qajuqturviik.

Les frais minimums pour se procurer la boîte alimentaire Piruqtuviniit sont de 10 $ pour les ménages à faible revenu.

En conservant le modèle de paiement selon la capacité financière, l’organisation souhaite que le coût de la boîte ne soit jamais un obstacle pour que les gens aient accès à des produits frais et nutritifs.

« La communauté a montré qu’elle soutient ce programme. C’est aussi pourquoi la durabilité du programme est si importante pour nous. Nous voulons nous assurer que les Iqalummiut peuvent compter sur ce programme pour eux pour les années à venir, indépendamment de tout changement de revenu qu’ils pourraient connaître à l’avenir », déclare Rachel Blais.

Achetés dans les épiceries locales, les mêmes produits coûteraient de 20 % à 30 % plus cher.

« Non seulement notre boîte est rentable, mais elle comprend également des produits exceptionnellement frais, mettant parfois en vedette des articles qui ne sont pas facilement disponibles sur le marché local », souligne la directrice.

Pour se procurer tous ces aliments, l’organisation fait affaire avec un distributeur d’Ottawa qui s’aligne sur leur engagement envers la qualité et les sources de produits cultivés au Canada dans la mesure du possible.

Durant la période estivale, des aliments provenant de fermes locales de la région d’Ottawa et Gatineau sont aussi distribués.

Une hausse marquée des repas communautaires

La boîte alimentaire Piruqtuviniit permet aussi l’utilisation de produits frais pour les repas communautaires quotidiens offerts gratuitement au centre du lundi au vendredi.

Avec l’aide de tous ceux qui ont soutenu le programme au cours de la dernière année, ce sont plus de 67 000 repas qui ont été servis aux Iqalummiut en 2023.

Ce nombre représente près de 10 000 repas de plus qu’en 2022, et plus de 40 000 repas de plus qu’en 2021.

« La popularité croissante de Piruqtuviniit a apporté plus de produits frais pour le repas communautaire, ce qui nous a permis de continuer à inclure des aliments nutritifs de haute qualité dans le programme », conclut Rachel Blais.

IJL – Réseau.Presse – Le Nunavoix