le Jeudi 23 mai 2024
le Mercredi 17 janvier 2024 13:00 | mis à jour le 8 mars 2024 14:58 Actualités

Des chercheurs de l’Arctique de classe mondiale rassemblés à Iqaluit

  Crédit : Mac Pavia
Crédit : Mac Pavia
Iqaluit était l’hôte de la 19e réunion scientifique annuelle d’ArcticNet du 4 au 7 décembre 2023. Ce sont plus de 470 personnes qui ont assisté en personne ou en ligne à cette rencontre pour la recherche arctique, avec une présence record de 43 % de résidents du Nord.

La réunion scientifique annuelle (ASM) d’ArcticNet accueille chaque année des chefs de file de la recherche dans l’Arctique de partout au Canada et du monde entier, ainsi que leurs partenaires des organisations inuit, des communautés nordiques, d’organismes fédéraux et provinciaux et du secteur privé.

Cette rencontre de quelques jours permet de partager des connaissances, établir des relations et favoriser un solide réseau de recherche dans l’Arctique.

Étant donné que l’ASM se tenait cette année au Nunavut, bon nombre des présentations portaient sur des questions et des recherches concernant tout particulièrement le territoire.

Les élèves Trina-Rose Attagutaluk, Abigail Allianaq, Naslund Duncan-Piallaq, Claudia Ulluliyarnat et Rihanna Satuqsi, l’enseignante Manasie Naullaq et les animatrices d’atelier Antoinette Fekete et Marikah Sanguin posent pour une photo de groupe lors d’une exposition sur les connaissances qui s’est déroulée dans le cadre de la conférence ArcticNet. Elles ont montré aux scientifiques et aux chercheurs travaillant dans le Nord comment collecter des échantillons d’ADNe.

Crédit : Mac Pavia

Rihanna Satuqsi aide le premier ministre du Nunavut, P.J. Akeeagok, à remplir sa seringue avec exactement 100 ml d’eau, sous le regard de Claudia Ulluliyarnat.

Crédit : Mac Pavia

Des dizaines de présentations

Fidèle à la tradition, la Journée des étudiants, organisée par l’Association étudiante d’ArcticNet a donné le coup d’envoi de la conférence en accueillant des étudiants et des chercheurs qui en sont en début de carrière.

Cela a donné lieu à un panel sur les expériences inuit dans le milieu universitaire, plus de quinze ateliers et séances de formation, un concours de présentation communautaire, des événements de réseautage et une exposition de connaissances mettant en vedette plus de quinze kiosques organisés par des chercheurs et des organisations locales.

Puis, tout au long de l’ASM, trois panels ayant comme thème Un Arctique en santé, Un Arctique autodéterminé et Un Arctique interconnecté ont fait place à des experts d’une multitude de secteurs qui ont abordé une variété de sujets.

Plus de 40 présentations, toutes diffusées en direct, ont aussi eu lieu.

« L’ASM aborde toujours les changements climatiques, environnementaux et socio-économiques rapides dans l’Arctique, d’une manière ou d’une autre », indique Erica Baird, responsable des communications et événements pour la réunion scientifique annuelle 2023.

Par exemple, dans le cadre d’un atelier Andrew Arreak, chef des opérations régionales de SmartICE pour la région de Qikiqtaaluk, a présenté aux participants la science et la technologie utilisées par SmartICE pour la surveillance communautaire des glaces et la façon dont elles sont intégrées à l’Inuit Qaujimajatuqangit. 

La salubrité, la sécurité et la souveraineté de l’eau et des aliments, dans le contexte de l’évolution des écosystèmes et de ses impacts sur la santé des résidents de l’Arctique, ont aussi été explorées.

La Knowledge Expo ainsi qu’un accent mis sur les ateliers locaux et les possibilités de formation constituaient des nouveautés pour l’ASM en 2023.

L’événement s’est conclu par un gala de remise de prix.

Étant ouverte à tous, cette réunion scientifique a accueilli des personnes provenant d’une multitude de milieux.

Des chercheurs en début de carrière et d’autres plus expérimentés, des représentants du gouvernement, des membres de la communauté, des professeurs, des représentants d’associations inuit, des représentants de l’industrie figuraient parmi les participants.  

Le Nunavut au cœur de l’édition 2023

Parmi les présentations portant sur des questions et des recherches au Nunavut, la compréhension de l’habitat de l’omble chevalier à Naujaat a été abordée.

La santé de l’omble chevalier près de Kugluktuk et les tendances pluriannuelles et saisonnières de l’hydrologie et de la qualité de l’eau de la rivière Niaqunguk ont aussi été discutées.

Dans le cadre de l’initiative de sensibilisation des jeunes de la Qikiqtaaluk Corporation, six élèves du secondaire résidant à Igloolik et à Sanirajak ont pu assister à cet important événement.

Au cours de la Knowledge Expo, les six étudiants ont démontré la procédure scientifique qui doit être suivie lors de la collecte d’échantillons d’eau à l’aide d’instruments d’échantillonnage de l’ADNe.

Les visiteurs avaient ensuite la possibilité de manipuler les instruments et de réaliser eux-mêmes les étapes du processus.

IJL – Réseau.Presse – Le Nunavoix