le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 20 décembre 2023 13:00 | mis à jour le 8 mars 2024 14:58 Actualités

La Qikiqtaaluk Corporation acquiert un deuxième navire de recherche

  Crédit : Courtoisie Qikiqtaaluk Corporation
Crédit : Courtoisie Qikiqtaaluk Corporation
La Division des pêches de la Qikiqtaaluk Corporation a récemment procédé à l’achat du Celtic Voyager, un navire d’une longueur de plus de 100 pieds. Cette acquisition vise à favoriser les efforts de collaboration avec les communautés et contribuera à l’avancement de la sécurité alimentaire et de la recherche sur les pêches et la mer dans la région.

Le Celtic Voyager est un navire polyvalent en provenance de l’Irlande qui offrira de plus grandes capacités de recherche que le Ludy Pudluck, qui est le bateau actuellement utilisé par la Division des pêches de la Qikiqtaaluk Corporation.

Construit sur mesure par l’Irish Marine Institute, le Celtic Voyager permettra la réalisation de recherche halieutique, la surveillance de l’environnement, la cartographie des fonds marins, la recherche océanographique, les études météorologiques, l’entretien des bouées et la formation des étudiants.

En se dotant de ce navire, l’organisation souhaite améliorer sa capacité à travailler avec les collectivités inuit de la région de Qikiqtani afin d’évaluer leur potentiel en matière de sécurité alimentaire et de développement des pêches côtières.

Le Celtic Voyager entreprendra sa première saison complète de recherche en 2024.

Plus de deux fois et demie plus long que le Ludy Pudluk  

En permettant la recherche communautaire dans les communautés de Sanikiluaq, Sanirajak, Igloolik et Kinngait au cours des trois dernières années, le Ludy Pudluk a joué un rôle déterminant dans le soutien des initiatives de recherche et de formation de la Qikiqtaaluk Corporation.

Le Ludy Pudluk est un catamaran de 40 pieds qui peut accueillir pour de courtes périodes un maximum de cinq personnes.

Le Celtic Voyager permet d’augmenter significativement cette capacité à 15 passagers.

Il peut ainsi transporter jusqu’à six membres d’équipage et neuf membres du personnel scientifique à la fois.

« Cette augmentation nous permet non seulement d’améliorer notre capacité d’accueillir une équipe de recherche et de formation plus importante, mais aussi d’améliorer nos capacités globales en matière d’équipement de pêche et de recherche marine, de cartographie, de navigation et de communication. Sa plus grande taille nous permettra également d’étendre notre saison d’exploitation dans les eaux du Nunavut, jusqu’à six à huit semaines », indique Brian Burke, chef de projet principal à la Qikiqtaaluk Corporation.

L’équipe de recherche et de formation de la Qikiqtaaluk Corporation, qui comprend un biologiste des pêches et des agents de liaison communautaire, montera à bord.

Des partenaires et des membres de la communauté locale seront aussi impliqués.

Les activités de recherche scientifique sont dirigées par Dr Scott Grant, titulaire de la chaire de recherche, de formation et d’éducation sur les pêches côtières de Qikiqtani, à l’Institut marin de l’Université Memorial.

« Ce nouveau navire fournira la capacité supplémentaire nécessaire pour entreprendre et élargir la recherche et la formation que nous effectuons déjà dans plusieurs de ces collectivités », a déclaré par voie de communiqué Dr Scott Grant.

Au cours des 25 dernières années, le Celtic Voyager a joué un rôle important dans l’avancement des sciences marines et de la surveillance pour le gouvernement irlandais.

Il a réalisé plus de 600 études, permis plus de 6500 journées scientifiques et parcouru plus de 550 000 milles.  

Placer les membres de la communauté au cœur des activités

L’ajout du Celtic Voyager à la flotte de recherche de la Qikiqtaaluk Corporation renforce l’objectif de travailler en étroite collaboration avec les communautés de la région.

« La collaboration avec les membres de la communauté est essentielle à l’atteinte de nos objectifs en répondant à leurs besoins. Rien ne se passe dans nos communautés sans l’apport et les conseils des communautés locales et des associations de chasseurs et de trappeurs », affirme Brian Burke.

L’organisation souhaite aussi faciliter la formation des résidents de la communauté et développer des activités de sensibilisation en partenariat avec les écoles secondaires locales.

La Qikiqtaaluk Corporation désire donner aux Inuit les connaissances et les compétences nécessaires pour des carrières prospères, ce qui sera profitable pour les communautés.

En plus de travailler en collaboration avec le Ludy Pudluk, le Celtic Voyager s’associera aux navires communautaires locaux pour continuer de fournir des services de recherche et de formation essentielles pour les collectivités.