le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 6 décembre 2023 11:31 | mis à jour le 7 mars 2024 11:34 Arts et culture

Transmettre l’inuktitut en chantant

  Crédit : ESUMA – Facebook
Crédit : ESUMA – Facebook
Ayant un profond désir que les chants traditionnels en inuktitut ne tombent jamais dans l’oubli, la chanteuse native du Nunavik Beatrice Deer a lancé le 20 novembre dernier un album de musique destiné aux jeunes. Produit en collaboration avec Esuma, le disque intitulé Little Songs se compose de quinze chansons inuit sélectionnées par l’artiste.

ESUMA se donne comme mission de créer une synergie à l’échelle du Nunavik et de renforcer les actions autour de l’éducation pour tous les apprenants afin qu’ils persévèrent dans l’atteinte de leurs objectifs.

Dans le passé, l’organisation a travaillé sur plusieurs autres projets avec l’auteure-compositrice-interprète Inuk Beatrice Deer et est ravie de cette nouvelle collaboration.

L’album Little Songs, qui se veut un projet à but non lucratif se compose de chansons traditionnelles telles que Kinngamiurjuiguuq, Sukkasailasami, Airqavaakka et Uujuq.

Les jeunes Nunavummiut peuvent chanter et danser au rythme des chansons de l’album Little Songs, disponible sur toutes les plateformes de musique en ligne. 

Crédit : ESUMA – Facebook

Le lancement de l’album a eu lieu à Salluit le 20 novembre dernier à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant.

Crédit : ESUMA – Facebook

Introduire la littéracie par la musique

Pour ESUMA, il s’agit d’une première expérience de collaboration à la création d’un album pour enfants en inuktitut.

« En réalité, il y en a eu très peu jusqu’à présent. L’idée est venue de Beatrice, qui avait le désir de faire revivre certaines de ces vieilles chansons et de réintroduire certains mots inuit qui ont été oubliés », explique d’entrée de jeu Elias Moukannas, conseiller en persévérance scolaire pour ESUMA.

Plusieurs raisons ont poussé ESUMA à s’investir dans ce projet.

« Bien sûr, il y a l’aspect des chansons destinées aux enfants et aux moins jeunes, mais il y a aussi la motivation d’encourager différentes façons d’introduire la littéracie dans la vie quotidienne des jeunes et de leurs parents », précise Elias Moukannas.

Le lancement de l’album a eu lieu à Salluit le 20 novembre dernier à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant.

L’événement fut couronné de succès.

Au cours de l’après-midi, un concert a été présenté devant plus de 200 étudiants en plus d’être diffusé sur les tableaux numériques de toutes les classes du Nunavik qui souhaitaient se joindre à l’activité.

Puis en soirée, une deuxième représentation, qui était ouverte à toute la communauté, a rassemblé 150 Nunavimmiut, et pouvait aussi être visionnée virtuellement.

Les deux spectacles de Beatrice Deer ont récolté plus de 2500 visionnements sur la page Facebook d’ESUMA.  

Favoriser l’accessibilité à l’inuktitut

Selon Beatrice Deer, l’accès à la musique en inuktitut pour la jeune génération est limité.

« Il n’y a pas assez de musique traditionnelle pour les jeunes alors c’est pour cette raison que je fais la musique en inuktitut qui s’appelle innginguarutiit », précise-t-elle.

Pour l’artiste, cette transmission s’avère essentielle.

« C’est important de transmettre nos chansons traditionnelles pour préserver une partie de notre histoire », ajoute Beatrice Deer.

Pour favoriser l’accès à ce nouveau contenu, les garderies et les écoles du Nunavik se sont vu remettre gratuitement le disque compact de l’artiste.  

De son côté, ESUMA est enthousiasmé de constater une augmentation des expositions et productions de musique en inuktitut.

« Il est indéniable que les jeunes méritent d’avoir accès à davantage de contenus dans leur propre langue. À travers ces chansons, de nombreux messages sont transmis, allant de l’alphabétisation à l’amour de la langue et de la culture. Nous croyons fermement en l’importance de renforcer ces éléments au sein de notre communauté », déclare Elias Moukannas.

Dès maintenant, les jeunes Nunavummiut peuvent également chanter et danser au rythme des chansons de l’album Little Songs puisqu’il est disponible sur toutes les plateformes de musique en ligne. 

IJL — Réseau.Presse — Le Nunavoix