le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 22 novembre 2023 12:30 | mis à jour le 7 mars 2024 12:32 Arctique

Un premier vol international à destination du Groenland

Crédit : Aningaaq R Carlsen
Crédit : Aningaaq R Carlsen
En partenariat avec Air Greenland, Canadian North franchit une étape importante en annonçant son tout premier vol à l’international avec les premiers départs prévus en 2024. Cette nouvelle liaison saisonnière reliera Ottawa à Nuuk, au Groenland, avec une escale à Iqaluit, et ce, pour la période de juin à octobre.

En janvier 2020, Canadian North et Air Greenland ont signé une lettre d’intention dans laquelle ils s’engageaient à explorer les opportunités de partenariat pour le service aérien et le développement du tourisme durable entre le Groenland et le Canada.

Les deux entreprises souhaitaient ainsi faciliter le commerce, encourager le tourisme et soutenir la connexion culturelle entre le Groenland et l’Amérique du Nord.

Puis en 2022, le Nunavut et le Groenland ont signé un protocole d’entente reconnaissant l’intérêt et la volonté de stimuler leur coopération dans plusieurs secteurs, dont la culture et les arts, l’éducation, les voyages et le tourisme, l’infrastructure maritime, les pêches et l’énergie verte.

Le réseau de routes de Canadian North comporte 27 destinations réparties entre l’Ontario, le Nunavut, le Nunavik, les TNO, le Québec et l’Alberta. À cela s’ajoutera une route internationale vers le Groenland.

Crédit : Canadian North

Favoriser la coopération

Canadian North et Air Greenland franchissent une étape importante en annonçant la possibilité de se déplacer sans interruption au moyen d’un seul billet entre le Canada, le Nunavut et le Groenland.

« Cette expansion amplifie le potentiel touristique et favorise la coopération régionale, la compréhension culturelle et l’engagement économique, renforçant ainsi l’engagement du Nord canadien à relier les collectivités et à améliorer l’exploration de l’Arctique », indique Annie Thomlinson, directrice des communications pour Canadian North Airlines.

Ce développement stratégique offrira aussi aux voyageurs des possibilités sans précédent d’explorer la beauté et les traditions de l’Arctique.

« Cette initiative reflète notre vision commune de favoriser un riche échange culturel entre le Canada, le Nunavut et le Groenland, et nous sommes impatients d’accueillir les voyageurs pour participer à cet échange, enrichissant leur vie grâce aux traditions diverses et uniques de ces régions captivantes », a déclaré Johnny Adams, président du conseil d’administration de Canadian North.

Les premiers passagers de ce nouveau vol, qui prendront place à bord d’un Dash8-200 d’Air Greenland, sont attendus le 26 juin 2024.

Avec une capacité de 39 passagers, cette liaison sera offerte avec un départ hebdomadaire tous les mercredis et offrira une correspondance le jour même vers Ottawa, avec la compagnie aérienne Canadian North.

La mise en vente des sièges commencera au début de l’année 2024.

Ce vol est prévu jusqu’au 23 octobre 2024, avec la possibilité d’être offert plus longtemps si la demande est présente.

Reprendre du service 10 ans plus tard

Il s’agit de la cinquième liaison internationale pour Air Greenland après Keflavik, Kastrup, Billund, Aalborg et maintenant Iqaluit.

Pour la compagnie aérienne fondée en 1960, l’envie de se rendre visite dans la région arctique s’est accrue depuis le dernier vol régulier reliant les deux capitales qui était en opération entre 2012 et 2014.

Ce vol était aussi offert à la fin des années 1980 jusqu’en 2001.

Ce sont approximativement 800 kilomètres et deux heures de vol qui séparent Nuuk d’Iqaluit.  

Air Greenland estime maintenant que le moment et le marché local sont favorables pour reprendre ce trajet.

« Notre mission est de soulever le Groenland et, avec l’ouverture de la route vers Iqaluit, nous contribuerons grandement à ouvrir davantage le pays à la coopération avec les Inuit et les voisins de l’Ouest », a déclaré par voie de communiqué Jacob Nitter Sørensen, président-directeur général d’Air Greenland.

Il s’est d’ailleurs dit impatient de transporter des résidents dans l’Ouest et de recevoir des invités du Nunavut et du Canada.

De son côté, le réseau de routes de Canadian North se compose de 27 destinations réparties dans la capitale de l’Ontario, au Nunavut, au Nunavik, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Québec et en Alberta.

IJL – Réseau.Presse – Le Nunavoix