le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 25 octobre 2023 15:53 | mis à jour le 8 mars 2024 16:01 Arts et culture

Des inuksiutilirijiit certifiés transmettent les savoirs traditionnels dans les écoles

  Crédit : Ministère de l’Éducation du Nunavut
Crédit : Ministère de l’Éducation du Nunavut
Les inuksiutilirijiit jouent un rôle essentiel dans le développement et l’éducation des jeunes Nunavummiut en offrant des conseils, du soutien, du leadeurship, des connaissances et des compétences qui ont été transmis de génération en génération. Le ministère de l’Éducation du Nunavut invite les personnes désireuses de remplir cette fonction à les contacter pour obtenir une certification.

Une aînée de Kugluktuk enseigne la couture à une élève.

Crédit : Ministère de l’Éducation du Nunavut

Les premiers certificats d’aînés comme Innait Inuksiutilirijiit ont été accordés en 2011 au Nunavut.

Puis, le ministère de l’Éducation a changé le titre de certification de Innait Inuksiutilirijiit à Inuksiutilirijiit afin de permettre aussi aux jeunes ayant des connaissances linguistiques et culturelles d’être certifiés.

327 experts culturels ou linguistiques inuit sont actuellement présents dans les écoles du Nunavut.

De ce nombre, 223 sont certifiés inuksiutilirijiit et 104 n’ont pas tous les documents requis remplis pour obtenir la certification.

Renforcer la langue et la culture inuit

Peu importe l’âge, un expert culturel ou linguistique inuit peut devenir un inuksiutiliriji certifié.

Les domaines d’expertise de ceux-ci comprennent, mais sans s’y limiter, les compétences de survie, la narration, les utilisations traditionnelles et médicinales des plantes et la danse du tambour.

L’ajout de ces personnes clés dans les écoles représente un acte de réconciliation.

« Il reconnaît la valeur des enseignements offerts par les gardiens du savoir. Les inuksiutilirijiit permettent de conserver ou de revitaliser les langues de l’inuktitut et de l’inuinnaqtun », explique Krista Amey de la division des communications au ministère de l’Éducation du Nunavut.

Des experts culturels ou linguistiques inuit sont présents dans chacune des écoles des 25 communautés et 21 collectivités ont des inuksiutilirijiit certifiés dans leur établissement.

Le ministère de l’Éducation souhaiterait que les étudiants de la totalité des écoles du territoire aient accès à un inuksiutiliriji certifié. 

Les inuksiutilirijiit sont employés par les Administrations scolaires de district (ASD) et la Commission scolaire francophone du Nunavut (CSFN).

Ils sont considérés comme faisant partie du personnel d’éducation de l’école avec les directeurs, les directeurs adjoints, les conseillers communautaires, le personnel de soutien aux élèves et les enseignants de classe.

Les inuksiutilirijiit ne sont toutefois pas des employés permanents.

Ils participent à l’enseignement en classe, mais ne remplacent pas les enseignants ou ne supervisent pas les élèves sans l’aide de l’enseignant.

L’instruction et la supervision des étudiants pendant les voyages de camping et les séjours « on the land » afin que les jeunes acquièrent des compétences de survie traditionnelles font partie de leurs rôles.

Les inuksiutilirijiit sont, entre autres, aussi impliqués dans les initiatives de revitalisation des langues chez la petite enfance et dans l’enseignement de développement des compétences tels que la couture et la menuiserie.

Toute personne souhaitant obtenir davantage d’information sur la façon de devenir un inuksiutiliriji certifié peut le faire par courriel.

D’autres initiatives visant la transmission des savoirs traditionnels

En tant que seul gouvernement public au Canada doté d’une loi spécifique pour protéger l’inuktitut et l’inuinnaqtun, le ministère de l’Éducation affirme être déterminé à atteindre plusieurs objectifs.

« Le gouvernement du Nunavut et le ministère de l’Éducation visent à offrir des programmes en inuktut qui appuient l’acquisition et la revitalisation des langues. Le ministère de l’Éducation s’efforce d’améliorer les résultats des élèves en élaborant des programmes d’études et des ressources conformes aux valeurs sociétales inuit et aux principes de l’Inuit Qaujimajatuqangit », indique Krista Amey.

Le ministère a créé un plan exhaustif pour élaborer et mettre en œuvre un programme d’études intégré au Nunavut afin de s’assurer que des ressources de qualité soient disponibles dans tous les niveaux pour l’enseignement en inuktut.

Ce sont plus de 1 500 ressources pour les enseignants et les élèves en inuktut qui ont été élaborées.

« Les éducateurs ont amélioré l’accès aux programmes d’études en langue inuktut, y compris l’inuuqatigiit de la maternelle à la 12e année et les arts de la langue inuktitut de la maternelle à la 6e année. Les ressources pour les élèves de la 7e à la 12e année comprennent des modules de langue maternelle qui reflètent la langue et la culture inuit. De plus, les cours adaptés localement offrent des possibilités sur le terrain », précise Krista Amey.

Un groupe de travail spécialisé en inuktitut et inuinnaqtun a aussi été mis sur pied.

Composé d’experts en connaissances linguistiques et d’éducateurs de partout sur le territoire, ce groupe se réunit de quatre à cinq fois par année pour poursuivre l’élaboration d’une terminologie précise et de commentaires sur le programme d’études et les ressources du Nunavut.

IJL – Réseau.Presse – Le Nunavoix