le Jeudi 23 mai 2024
le Mercredi 11 octobre 2023 16:49 | mis à jour le 8 mars 2024 16:52 Local

Ton centre, ta place!

Les Iqalummiut peuvent s’attendre à une autre belle programmation culturelle au Franco-Centre cet automne. — Crédit : Vincent Desrosiers
Les Iqalummiut peuvent s’attendre à une autre belle programmation culturelle au Franco-Centre cet automne.
Crédit : Vincent Desrosiers
En général, l’automne arrive en même temps pour tout le monde, autour du 21 septembre. Pour Félicie Wingerter, gestionnaire de la programmation du Franco-Centre, ce serait plutôt en avril, et encore, c’est relativement mince comme temps de planification pour elle!

Dans son monde, l’automne 2023 commence en automne 2022. C’est dire que les projets qui agrémentent le quotidien des francophones et francophiles de la capitale ne tombent pas du ciel. Ils sont le résultat d’un grand travail en amont.

Contraintes budgétaires, rénovation de la salle ou pandémie mondiale, son entrée en fonction ne fut pas un long fleuve tranquille. Ces considérations derrière elle, c’est dans un Franco-Centre plus fonctionnel que jamais qu’elle nous accueille pour nous dévoiler la programmation des prochains mois.

C’est qu’il faut le remplir ce bel espace maintenant!

Félicie Wingerter travaille pour le public, public dont elle fait partie. Son expertise dans le domaine des arts de la scène et la connaissance des capacités techniques de la salle lui permettent de cibler rapidement ce qui est faisable ou pas.

Cependant, ce qui va attirer les gens ou les laisser dans l’indifférence, ce n’est jamais facile d’en être certain. Passer le budget annuel pour faire venir un seul artiste qui va remplir la salle? Ce serait facile… Et ensuite?

Il serait plus pertinent d’attirer les gens sur une base au minimum saisonnière, question de fidéliser le public. Pour ça, Félicie mise sur une programmation annuelle multidisciplinaire. Pour tous les gouts, donc :

« Cette année, j’aimerais apporter de la danse. Je n’ai pas trouvé de trace de spectacle de danse dans nos archives. Mon but avec ma programmation, c’est de faire découvrir différents types de performances, qui ne sont pas nécessairement safe ou considérés comme une valeur sure, mais qui vont créer une ouverture chez le public. Dans une même salle, j’essaie de condenser les intérêts culturels d’une communauté diverse et en constant mouvement. Le burlesque, par exemple, c’était nouveau et ce fut un succès, mais je cherche toujours à varier l’offre culturelle. »

Elle ajoute : « Des spectacles comme le cirque et le burlesque, souvent muets et inédits en ville, attirent de nouveaux publics. J’aime voir de nouveaux visages côtoyer les habitués du Franco-Centre! »

Plusieurs activités qui gagnent à être connues reviennent. Ces soirées, toujours agréables, ne rejoignent pas nécessairement leur public, par manque de visibilité, mais les essayer c’est les adopter.

« Je crois qu’il y a une responsabilité partagée », explique Félicie. « Le Franco-Centre doit communiquer ses activités, mais les gens doivent aussi s’y intéresser par eux-mêmes. J’aimerais bien ça, mais malheureusement je ne peux pas aller chercher tout le monde par la main! »

Souvent gratuites, ces activités sont de belles occasions de se réunir pour décompresser et se changer les idées. « Le Ciné-franco revient ainsi que le Jam Café, l’impro, les soirées de jeux de société et plein d’autres activités communautaires », s’enthousiasme Félicie.

« J’invite les gens qui désirent s’impliquer à me joindre au Franco-Centre. Que ce soit pour des propositions d’artistes, de films, d’activités ou de bénévolat, venez jaser avec moi. C’est votre centre! »

Suivez la page Facebook du Franco-Centre pour connaitre l’horaire des activités communautaires!