le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 27 septembre 2023 17:01 | mis à jour le 22 mars 2024 12:23 Actualités

Un long-métrage inuit en compétition dans plusieurs festivals canadiens

  Crédit : Isuma Productions & Kingulliit Productions
Crédit : Isuma Productions & Kingulliit Productions
Le long-métrage Tautuktavuk (What we see), produit par Isuma et Kingulliit, est sélectionné dans plusieurs festivals du film canadien, dont le Festival International du film de Toronto (TIFF), ainsi que le festival des films de l’Atlantique à Halifax.

Le long-métrage Tautuktavuk (What we see), produit par Isuma et Kingulliit, est sélectionné dans plusieurs festivals du film canadien.

Crédit : Isuma Productions & Kingulliit Productions

Ce long-métrage de 82 minutes de Lucy Tulugarjuk et de Carol Kunnuk, qui jouent aussi les deux rôles principaux, brouille les lignes entre la fiction et le documentaire.

Tautuktavuk (What we see) met en scène deux sœurs qui, pendant la pandémie de la COVID-19, embarquent dans un processus de guérison difficile. Sans être autobiographique, la trame du film est inspirée de faits réels.

Le long-métrage explore les thèmes de la violence conjugale et de la dépendance à travers le regard de ces deux femmes inuit. Il met également en lumière l’importance du soutien de la communauté, de la présence de la famille ainsi que la force et la résilience de la culture inuit.

« Les femmes sont constamment soumises à la violence et au harcèlement, et nous voulons que ce film rende ces problèmes indéniables. Pendant la pandémie, ces expériences pour les femmes ont augmenté de façon astronomique – la police ne se rendrait même pas chez elles à Igloolik en cas de conflit familial », explique Lucy Tulugarjuk.

Les deux réalisatrices espèrent que ce film donnera du « pouvoir aux femmes et aux enfants qui vivent les mêmes expériences […] et qu’après l’avoir visionné, un nouvel élan leur permettra d’entamer leur propre processus de guérison. »