le Jeudi 23 mai 2024
le Mercredi 13 septembre 2023 13:54 | mis à jour le 22 mars 2024 13:56 Sciences et environnement

Une nouvelle ligne téléphonique pour signaler les navires suspects

La ligne d’assistance téléphonique a été créée à la suite de préoccupations exprimées par des représentants de l’Organisation des chasseurs et des trappeurs de Mittimatalik et de celle d’Ikajutit. — Crédit : Fiona Paton - Flickr
La ligne d’assistance téléphonique a été créée à la suite de préoccupations exprimées par des représentants de l’Organisation des chasseurs et des trappeurs de Mittimatalik et de celle d’Ikajutit.
Crédit : Fiona Paton - Flickr
Les résidents de Clyde River, Pond Inlet, Arctic Bay, Resolute Bay et Grise Fiord peuvent maintenant signaler tout comportement suspect de navires présents dans leur communauté. Ces cinq collectivités représentent celles associées à l’aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga.

En fonction depuis le 21 aout 2023, cette ligne d’assistance téléphonique a été créée à la suite de préoccupations exprimées par des représentants de l’Organisation des chasseurs et des trappeurs de Mittimatalik et de celle d’Ikajutit.

Ces organisations décriaient les difficultés à signaler le comportement suspect des navires et à obtenir des informations sur la navigation dans la région.

L’objectif de sa mise en service est la protection des écosystèmes et le bienêtre des communautés associées à l’aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga (AMNCTI).

Du lundi au vendredi entre 8 h 30 h et 12 h et 13 h à 17 h, les Nunavummiut préoccupés peuvent composer sans frais le 1-833-828-8104 ou laisser un message vocal en dehors des heures de service.

Un service offert en trois langues

Le Conseil Aulattiqatigiit, un conseil de gestion conjoint représentant les Inuit et le Canada, a recommandé qu’une « approche à guichet unique » soit explorée pour permettre aux membres des communautés de signaler facilement le comportement suspect des navires dans l’AMNCTI ou d’obtenir des informations sur le transport maritime.

En réponse à cette recommandation, Parcs Canada a mis en place la ligne d’assistance téléphonique pour signaler les incidents et a élaboré des protocoles de soutien pour les agents de service et du matériel de communication.

Le service est offert en inuktitut, en français et en anglais.

« Bien qu’il existe des canaux officiels pour signaler un tel comportement, ils peuvent souvent être très spécifiques au type de problème signalé et difficiles à localiser en temps opportun. De plus, les canaux actuels ne sont pas en mesure de garantir le soutien ou l’intervention en inuktitut et, souvent, les membres de la communauté n’entendent pas parler de la façon dont le problème a été abordé », explique Teevi Mackay, agente des relations publiques et des communications pour l’Unité de Gestion du Nunavut chez Parcs Canada.

En plus de répondre aux préoccupations des membres de la communauté concernant les activités suspectes des navires, le service permet de soutenir les enquêtes en temps opportun et fournit des informations générales sur les activités de transport maritime.

Toute activité de navire observée qui est soupçonnée d’être en violation des lois, des règlements et/ou des conditions de permis liées à la protection et à la conservation de l’AMNCTI peut être signalée.

Cela peut comprendre des observations telles que la perturbation ou le harcèlement de la faune, des incidents de pollution et de la chasse illégale.

Le traitement d’un appel

La ligne d’assistance, qui est en service depuis moins d’un mois, est actuellement en phase pilote.

À ce stade, il est difficile d’évaluer le nombre d’appels qui seront reçus, mais ceux-ci devraient augmenter au fur et à mesure que le service se fera connaitre.

« Nous visons à familiariser les membres de la communauté avec cette ligne d’assistance téléphonique et à fournir un service de haute qualité. Ce projet pilote nous permettra de mieux comprendre la demande et d’adapter nos réponses en conséquence », indique Teevi Mackay.

Lorsqu’une personne contacte la ligne d’assistance, les détails de l’activité suspecte du navire observée par l’appelant ou ses questions sur les activités d’expédition sont enregistrés par le personnel de Parcs Canada.

L’organisation trie ensuite les appels et les transmet au personnel, à l’organisme ou au service pertinent responsable de prendre les mesures appropriées.

Enfin, le personnel de Parcs Canada fera rapport à l’appelant pour lui faire savoir qui est responsable et comment le problème est traité.

Le service n’est cependant pas destiné à fournir une intervention de recherche et sauvetage (SAR).

Le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage (CCCOS) au 1-613-965-3870 est l’organisation à contacter pour ce type d’urgence.