le Jeudi 23 mai 2024
le Mardi 25 juillet 2023 15:17 | mis à jour le 25 mars 2024 15:32 Arts et culture

Une 19e édition pour Alianait

  Crédit : Vincent Desrosiers/VDOpro
Crédit : Vincent Desrosiers/VDOpro
Iqaluit s’est animée du 30 juin au 3 juillet dernier dans le cadre du Festival des arts Alianait. Encore cette année, l’évènement célébrait l’art sous toutes ses facettes dont le théâtre, la musique, le cirque et les arts visuels.

La mission d’Alianait consiste à aider à bâtir un Nunavut plus sain grâce aux arts en mettant en lumière des artistes Inuit et autres artistes circumpolaires et autochtones.

En plus de son festival annuel qui se déroule sous un soleil qui ne se couche jamais, Alianait présente depuis 2010 des concerts tout au long de l’année

La programmation de la 19e édition était une fois de plus variée avec la présence de grands noms tels qu’INUK, Not Even et Silla.

Des représentations d’Artcirq et de Throw 2 Catch, deux troupes de cirque, ainsi que deux présentations de la pièce « Qaumma » de Vinnie Karetak et Laakkuluk Williamson Bathory faisaient aussi partie de la panoplie d’activités offertes.

Alianait se distingue des autres festivals, car il « vient du cœur », selon Victoria Perron.

Crédit : Vincent Desrosiers/VDOpro

Partager la culture à travers l’art

Selon Victoria Perron, qui compte parmi le personnel du Festival Alianait, l’évènement se distingue des autres festivals, car il « vient du cœur ».

« Notre objectif est de créer un festival qui favorise la collaboration et le réseautage créatif pour les artistes ; qui crée des activités amusantes et stimulantes pour la communauté et reflète l’inclusion, la diversité et la culture du Nunavut », affirme-t-elle.

Pour une première fois depuis de nombreuses années, l’organisation Inuit Heritage Trust (IHT) et le Festival Alianait se sont associés.

Torsten Diesel, directeur de projet à Inuit Heritage Trust, estime que le Festival Alianait a pu acquérir et maintenir une portée internationale au fil des ans ; exploit pour lequel les Iqalummiut peuvent être fiers.

« L’évènement attire les visiteurs et les artistes de tout le territoire en tant que plus grand festival artistique du territoire et offre une occasion rare aux artistes, aux visiteurs et aux Iqalummiut de se connecter et de partager la culture à travers les arts », déclare-t-il.

Le 2 juillet, IHT a organisé une démonstration de sculpture devant le qammaq des ainés et quelques tables étaient aussi disponibles pour que des artistes puissent vendre leurs œuvres.

« La sculpture est une forme d’art clé en trois dimensions pratiquée au Nunavut et bien que les arts de la scène soient déjà fortement représentés au festival Alianait, IHT est très heureux de contribuer au programme en offrant une expression artistique différente », souligne Torsten Diesel.

IHT a profité de ce moment pour ouvrir une discussion quant à la possibilité et la nécessité de concevoir et d’aménager un studio dédié à la sculpture à Iqaluit.

Ce studio deviendrait un espace pour les sculpteurs locaux et de l’extérieur pour travailler sur leurs projets, se réunir, échanger des idées et des compétences et faire de l’enseignement.

Le Festival des arts Alianait a eu lieu du 30 juin au 3 juillet.

Crédit : Vincent Desrosiers/VDOpro

Une destination inattendue

No More Moments, un groupe punk de la Nation Siksika résidant dans le territoire des Pieds-Noirs, a livré une performance durant laquelle leur objectif était de transmettre de « l’énergie pure » à la foule présente.  

« Notre participation à ce festival est importante pour nous parce qu’elle valide le travail acharné et les efforts que nous avons mis dans ce groupe. Quand nous avons commencé, notre objectif était de jouer partout et n’importe où. Je n’aurais jamais pensé que mon groupe jouerait au Nunavut quand nous avons commencé, il y a 14 ans. Nous sommes absolument ravis d’avoir l’occasion de présenter notre musique et d’offrir aux festivaliers une certaine variété », exprime Sikoha’tsista, le batteur du groupe.

Les festivaliers ont pu entendre 30 minutes de nouvelles et d’anciennes chansons du groupe, trois chansons inédites et une reprise familière.

Pour parvenir à offrir autant d’activités et d’évènements, l’organisation du festival Alianait lance un appel aux bénévoles chaque année et s’estime très chanceuse de pouvoir compter sur l’implication d’environ 150 personnes annuellement.