le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 19 juillet 2023 15:05 | mis à jour le 25 mars 2024 15:10 Sports et loisirs

Course Jimmy Kilabuk : beau temps mauvais temps

  Crédit : City of Iqaluit Recreation
Crédit : City of Iqaluit Recreation
Ce sont 27 personnes qui étaient présentes à la ligne de départ de la course Jimmy Kilabuk à Iqaluit le 1er juillet dernier. En parcourant des distances de trois et de cinq kilomètres, ou encore d’un mile pour les enfants, les participants ont contribué à remettre des fonds à la fondation du même nom.

C’est sous la pluie que les 27 participants à la course Jimmy Kilabuk ont affronté le défi.

Crédit : City of Iqaluit Recreation

Annoncé en 2017 par Madeleine Redfern, mairesse d’Iqaluit à l’époque, le Fonds de loisirs pour enfants Jimmy Kilabuk vient en aide aux enfants et familles inuit à faible revenu.

Son objectif est de donner l’occasion à cette population de participer à des programmes et à des activités au Centre aquatique tels que des forfaits à la piscine, des cours de natation, des programmes de leadeurship et la participation à une équipe de natation.

Le Centre aquatique d’Iqaluit a ouvert ses portes le 18 avril 2017.

Chaque participant à la course Jimmy Kilabuk devait payer un montant de 25 $ et tous les fonds amassés ont été versés à la fondation.

Une édition réussie

« Malgré le temps pluvieux et la matinée nuageuse, les participants étaient enthousiastes et excités à propos de l’évènement », déclare Kiele Guyadeen, représentante du programme de conditionnement physique et de mieux-être à la Ville d’Iqaluit.

La Ville se dit satisfaite du taux de participation.

Le Fonds de loisirs pour enfants Jimmy Kilabuk permet de délivrer un laissez-passer familial pour le Centre aquatique à chaque bénéficiaire, de sorte que les parents ou les tuteurs qui résident dans le même ménage peuvent fréquenter l’établissement avec leur(s) enfant(s).

Bien qu’aucun décompte officiel n’ait été réalisé, la Ville estime qu’environ 45 familles ont bénéficié du Fonds pour accéder au Centre aquatique.

Une petite bourse qui peut être appliquée à des programmes offerts par le Centre aquatique est également disponible chaque année.

Hillary Casey était présente à la course Jimmy Kilabuk en tant que participante à la course de 5 kilomètres.

Inscrite au programme « Apprendre à courir » du service des loisirs de la Ville d’Iqaluit, elle indique que cet évènement clôturait le programme.

« J’ai couru avec trois autres membres de mon équipe de softball, les 979ers, qui avaient mis au défi d’autres équipes de softball de participer à la course en tant qu’évènement croisé pour notre grand tournoi », précise-t-elle.

La 5e édition du « Billy Ford Memorial Softball Tournament » se déroulait au cours de la même fin de semaine. 

L’homme derrière la fondation

En plus d’avoir été maire d’Iqaluit de 1997 à 2000, Jimmy Kilabuk a aussi été conseiller pendant de nombreuses années.

Il est décédé en 2013, avant le début de la construction du Centre aquatique. Il était un ardent défenseur de ce projet dans les premières étapes de la planification.

Jimmy Kilabuk défendait les intérêts des jeunes et voulait s’assurer que les installations de loisirs étaient inclusives et accueillantes pour ceux-ci.

Lors de l’annonce du Fonds de loisirs Jimmy Kilabuk en 2017, la mairesse avait tenu à lui rendre hommage.

« À la mémoire d’un ancien maire et membre du conseil bien-aimé, qui avait la vision de construire un centre aquatique pour les enfants d’Iqaluit, je suis fière de lancer cette nouvelle initiative municipale », avait déclaré la mairesse Madeleine Redfern.

« Jimmy serait très heureux de savoir que, grâce à son dévouement, les familles qui ont besoin d’aide peuvent maintenant accéder à cette merveilleuse installation », avait-elle ajouté.

Grâce au programme de collecte de fonds REACH (Recreation, Environmental Leadership, Aquatic Centre, Community Building, Healthy Living), la Ville d’Iqaluit a réalisé une contribution de plus de 100 000 $ pour soutenir le fonds lors de l’ouverture du Centre aquatique.