le Mercredi 29 mai 2024
le Mercredi 19 juillet 2023 15:02 | mis à jour le 25 mars 2024 15:04 Arts et culture

Amorcer la guérison par la musique

Tristan Alexander (droite) en compagnie du maire de Pangnirtung, Eric Lawlor, lors de la remise des certificats aux participants de l’atelier de musique Perfecting Your Perfect. — Crédit : David Kilabuk
Tristan Alexander (droite) en compagnie du maire de Pangnirtung, Eric Lawlor, lors de la remise des certificats aux participants de l’atelier de musique Perfecting Your Perfect.
Crédit : David Kilabuk
Le violoniste Tristan Alexander d’Iqaluit s’est rendu à Pangnirtung en juin dernier dans le cadre de son projet d’art guérisseur Perfecting Your Perfect. L’initiative vise à offrir aux jeunes Nunavummiut l’opportunité de participer à des ateliers de musique et à d’autres programmes artistiques pour favoriser leur santé et leur bien-être mental et physique.

Lancé en mai dernier, Perfecting Your Perfect est une initiative d’arts de guérison créée par le violoniste Tristan Alexander pour offrir un espace sûr aux artistes de toutes formes reflétant sa croissance en tant que violoniste électropop.

Ayant grandi aux États-Unis, le violoniste, récemment déménagé à Iqaluit, a fait des démarches auprès de plusieurs communautés afin de proposer son initiative.

La communauté de Pangnirtung, qui a répondu rapidement à l’invitation, a été sélectionnée pour débuter le programme.

Tristan Alexander souhaite pouvoir étendre son programme dans d’autres communautés du territoire dans le futur.

Le violoniste Tristan Alexander (gauche) s’est rendu à Pangnirtung en juin dernier dans le cadre de son projet d’art guérisseur Perfecting Your Perfect.

Crédit : Courtoisie

Élargir le programme

Le 25 juin dernier, Tristan Alexander a voulu remercier la communauté de Pangnirtung pour le soutien reçu pour son programme.

Les élèves de l’école secondaire Attagoyuk Ilisavik ont pu assister à un atelier et à un extrait du concert du violoniste.

Des violons ont aussi été distribués afin que les étudiants puissent en faire l’apprentissage.

« Les enfants, les jeunes et même les adultes manquent de nombreuses possibilités facilement accessibles dans le Sud. Son projet donne aux jeunes de la communauté l’accès à certaines de ces possibilités et au-delà », indique Eric Lawlor, maire de Pangnirtung.

Il estime que le travail du violoniste dans la communauté est incroyable et que les enfants sont extrêmement reconnaissants du soutien qu’ils reçoivent.

« Son soutien aux jeunes et les encouragements qu’il leur fournit sont grandement appréciés par la communauté », ajoute le maire.

À court terme, Tristan Alexander souhaite s’assurer du succès des ateliers à Pangnirtung.

« Puis, nous les déploierons dans d’autres régions et offrirons éventuellement une variété de formes d’art qui ne se limitent pas à la musique en tant qu’art de guérison », explique Tristan Alexander, fondateur de Perfecting Your Perfect.

L’initiative permet maintenant la tenue d’un programme d’ateliers en ligne au cours de l’été.

D’une durée de douze semaines, ce programme d’introduction aux cordes s’adresse aux jeunes de la 6e à la 12e année qui espèrent commencer un voyage de guérison par l’éducation musicale.

Les jeunes recevront une leçon privée virtuelle avec plusieurs musiciens formés dans le monde entier. Ces séances permettront aussi aux participants d’acquérir des compétences techniques pour leur bien-être mental, personnel et communautaire.

Un spectacle de talents virtuel sera aussi offert au public.

Un autre atelier intitulé « An Intro to Fine Arts: The Violin » a été proposé par Tristan Alexander le 2 juillet dernier dans le cadre du Festival des arts Alianait.

Les participants ont eu droit à une courte performance du violoniste en plus d’en apprendre davantage sur l’histoire du violon, ses parties et l’expérience en cours à Pangnirtung.

Grandir et guérir par la musique

Pour Tristan Alexander, la musique a été, et demeure aujourd’hui, salvatrice dans son parcours de vie.

« Ayant été élevé par une mère célibataire dans le ghetto du Bronx, les chances étaient toutes contre moi, mais j’ai grandi à travers l’obscurité parce que la musique m’a aidé à y faire face. La musique continue de sauver et de changer ma vie », relate le violoniste.

Des leçons privées lui ont appris la valeur de travailler dur et de persévérer; des éléments qui font partie intégrante des arts créatifs et qui continuent aujourd’hui de lui ouvrir des portes vers de nouveaux sommets qu’il n’avait pas imaginés.

En offrant son programme, Tristan Alexander estime ainsi qu’il a un impact direct sur les jeunes de la même manière que son instructeur David Burnet a eu sur lui lorsqu’il a commencé des leçons à la Harlem School of the Arts.

Dans le futur, l’homme souhaite étendre Perfecting Your Perfect au niveau parascolaire, dans les garderies et les centres pour les jeunes.

Outre la musique, le programme pourrait inclure d’autres formes d’arts telles que la peinture et l’activité physique.